La chirurgie du ventre après grossesse

Certaines femmes parviennent à retrouver leur silhouette d’avant, tandis que d’autres ont moins de chance. Quelques kilos en trop, une poitrine moins ferme et un ventre abimé sont des disgrâces qui peuvent survenir suite à une grossesse, malgré la reprise des activités sportives, l’application de cosmétiques et les régimes.

La chirurgie du ventre, appelée abdominoplastie permet de réparer et d’embellir un ventre abimé suite à une ou plusieurs grossesses.

Le geste chirurgical est adapté à chaque patiente, en fonction des disgrâces cosmétiques constatées.

 

Les possibles séquelles au niveau de l’abdomen :

  • Une distension de la peau, avec un relâchement résiduel caractérisé par un tablier abdominal retombant totalement ou partiellement sur le pubis.
  • Des vergetures, caractéristiques d’une peau abimée. Elles sont causées par la rupture de fibres élastiques de la peau suite à l’étirement provoqué par la grossesse. Les cosmétiques sont très peu efficaces pour traiter les vergetures.
  • Une peau cicatricielle en cas de césarienne(cicatrice adhérente ou élargie par exemple), surtout si l’incision de la césarienne a été réalisée en urgence.
  • Un excès graisseux localisé au niveau du ventre et des flancs réfractaire aux régimes amaigrissants et à la gymnastique.
  • Une proéminence du ventre souvent due à un diastasis c’est-à-dire un relâchement des muscles de la paroi abdominale. Cet affaiblissement des muscles grands droits de l’abdomen peut être à l’origine d’une hernie de la ligne blanche. Aucune activité physique n’a d’effet sur le diastasis. Seule la chirurgie permet de corriger un diastasis.

Ces disgrâces sont plus ou moins associées et plus ou moins importantes, selon les femmes (grossesse gémellaire, nouveau-né à poids important ou de grossesses cumulées sur les années).

 

En quoi consiste la chirurgie d’abdominoplastie ?

La plastie du ventre va agir sur plusieurs composantes de l’abdomen : la peau en excès, les excès graisseux et le relâchement des muscles. Ces composantes vont différer selon chaque femme et de ce fait le geste chirurgical est à adapter au cas par cas. La prise en charge est donc personnalisée pour chaque patiente.

  • Lorsque la patiente possède une peau élastique, de bonne qualité, et que la proéminence du ventre est due à un excès adipeux, une lipoaspiration suffit en général à lui faire retrouver un ventre plat. La peau est dotée d’un bon potentiel de rétraction et s’adapte sans problème.
  • Lorsque la patiente présente une peau distendue, vergeturée ou cicatricielle, l’indication consiste en une remise en tension de la peau du ventre : l’excès de peau est retiré et un redrapage cutanée précis est effectué avec ou sans une transposition ombilicale. La « technique de haute tension supérieure » avec transposition ombilicale permet d’obtenir de très bons résultats avec des suites opératoires simples : cette technique permet une répartition idéale des tensions exercées sur l’abdomen, sans tension excessive sur les cicatrices.
  • Suite à une grossesse, le relâchement des muscles grands droits est fréquent. Ce diastasis est souvent à l’origine d’un ventre rond qui ne peut être corrigé que par la chirurgie. Le geste chirurgical (cure de diastasis) consiste à resserrer les muscles de la paroi abdominale, et à les suturer.

Ainsi, le chirurgien plasticien proposera selon les cas de figure la meilleure stratégie à adopter pour retrouver un ventre plat : une liposuccion, une mini-abdominoplastie ou une abdominoplastie complète.

 

Posts created 10

Laisser un commentaire

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut